Licence 2 UE Histoire de la philosophie antique et médiévale

Licence 2 UE de Tronc commun. Histoire de la philosophie antique et médiévale

CM (Camille de Belloy) : les mercredis, 9h00-10h30, Centre Clignancourt, amphithéâtre Pierre Chaunu.

TD (Camille de Belloy et Charlotte Solignac) : les mercredis, 10h30-12h00 et 13h00-14h30, Centre Clignancourt, salles 419 et 420.

Introduction aux théories médiévales de la connaissance : Thomas d’Aquin et son temps

Au Moyen Âge, la réflexion sur la connaissance humaine, sa nature, son mode d’exercice, sa finalité et ses limites, ne constitue pas une branche particulière de la philosophie qu’on pourrait considérer comme une discipline autonome. Au contraire, elle se trouve toujours intégrée à une conception de l’âme humaine, de sa condition temporelle et de sa destinée, de son rapport au corps, de sa situation exacte sur une échelle hiérarchiséee des êtres et des natures. C’est ainsi qu’étudier telle ou telle de ces doctrines sur la connaissance intellectuelle permet de pénétrer dans l’anthropologie, la cosmologie et la métaphysique qu’elles présupposent et mettent en œuvre. La pensée de Thomas d’Aquin (ca. 1226-1274), délibérément aristotélicienne, sur la connaissance humaine, le processus d’intellection et d’abstraction, constituera l’objet principal mais non exclusif du cours qui la mettra en comparaison avec d’autres pensées, comme celle de Bonaventure (ca. 1217-1274), privilégiant la tradition augustinienne de l’illumination.

Indications bibliographiques

—   Paul Vignaux, Philosophie au Moyen Âge, édition, présentation et annotation par Ruedi Imbach, Paris, Vrin, 2004.

—   Ruedi Imbach et Adriano Oliva, La philosophie de Thomas d’Aquin, Paris, Vrin, 2009.

Une bibliographie plus complète et détaillée a été donnée en début d’année


Vous aimerez aussi...