M1 : Dieu, l’étant, la métaphysique

M1 (S1) – Histoire de la philosophie médiévale

Dieu, l’étant, la métaphysique. Pluralité des sens de l’étant, analogie et univocité dans les débats scolastiques

Enseignant : P. Porro

Le cours vise à examiner la constitution historique de l’alternative entre les doctrines de l’analogie et de l’univocité de l’être en considérant leurs formes paradigmatiques entre le XIIIe et le XIVe siècles : d’un côté, les positions de Thomas d’Aquin et Henri de Gand, de l’autre côté celle de Jean Duns Scot. Cette alternative se qualifie en même temps comme l’histoire d’un glissement épistémologique : la question de l’analogie ou de l’univocité, en effet, cesse progressivement de porter de manière exclusive sur la possibilité de constituer la métaphysique comme science, et commence à envisager aussi (sinon surtout) la possibilité d’attribuer à la théologie un statut strictement scientifique.

Principales références bibliographiques :

Textes :

Les textes des auteurs mentionnés seront mis à disposition dans les éditions de référence, avec une traduction française. On peut en outre faire référence à :

  • Jean Duns Scot, Sur la connaissance de Dieu et l’univocité de l’étant. Introduction, traduction et commentaire par O. Boulnois, Paris, Presses Universitaires de France (« Épiméthée »), 1988, 2ème édition 2011.
Études :
  • B. Montagnes, La doctrine de l’analogie de l’être d’après saint Thomas d’Aquin, Louvain, Nauwelartes, 1963; Paris, Les Éditions du Cerf, 2008.
  • O. Boulnois, « La destruction de l’analogie et l’instauration de la métaphysique », in Jean Duns Scot, Sur la connaissance de Dieu et l’univocité de l’étant, introduction, traduction et commentaire par O. Boulnois, Paris, Puf (« Épiméthée »), 1988, p. 11-81.
  • P. Aubenque, « Sur la naissance de la doctrine pseudo-aristotélicienne de l’analogie de l’être », in Les études philosophiques, juillet-décembre 1989, p. 291-304.
  • A. de Libera, « Les sources gréco-arabes de la théorie médiévale de l’analogie de l’être », in Les études philosophiques, juillet-décembre 1989, p. 319-345.
  • O. Boulnois, « Duns Scot, théoricien de l’analogie de l’être », in L. Honnefelder / R. Wood / M. Dreyer (éds.), John Duns Scotus: Metaphysics and Ethics, Leiden-New York-Köln, E.J. Brill (« Studien und Texte zur Geistesgeschichte des Mittelalters », 53), 1996, p. 293-315.
  • S. Brown, L’unité du concept d’être au début du quatorzième siècle, in L. Honnefelder / R. Wood / M. Dreyer (éds.), John Duns Scotus: Metaphysics and Ethics, Leiden-New York-Köln, E.J. Brill (« Studien und Texte zur Geistesgeschichte des Mittelalters », 53), 1996, p. 327-344.
  • G. Pini, Scoto e l’analogia. Logica e metafisica nei commenti aristotelici, Pisa, Scuola Normale Superiore, 2002.
  • J. Lonfat, « Archéologie de la notion d’analogie d’Aristote à saint Thomas d’Aquin », in Archives d’histoire doctrinale et littéraire du Moyen Âge, 71 (2004), p. 35-107.
  • J.-F. Courtine, Inventio analogiae. Métaphysique et ontothéologie, Paris, Vrin (« Problèmes et controverses »), 2005.
  • E.J. Ashworth, Les théories de l’analogie du XIIe au XVIe siècle, Paris, Vrin (« Conférences Pierre Abélard »), 2008.

D’autres références bibliographiques seront communiquées tout au long des séances.


Vous aimerez aussi...